Premier contact

Décidément, ce n’est pas mon jour, ce matin, mon scaphandre est HS à cause de la corrosion du module de secours que j’ai acheté aux chercheurs d’épaves il y a moins d’une semaine.

C’est décidé, c’est la dernière fois que je fais affaire avec eux, cela ne valait vraiment pas ce prix…

Il m’a fallu prendre le vaisseau de secours de Marvik « 3 mains », cela va me coûter cher en bière d’algues ce deal et tout cela pour allez voir ce qui a déclenché l’alarme silencieuse au puit numéro 3 qui ne sert plus suite à l’épuisement du filon du manganèse !


Arrivé à moins de 500 mètres du puit, mon radar s’emballe et j’y vois apparaître la sinistre silhouette d’un requin à plaque adulte et probablement une vieille femelle au vue de sa taille.

Vite, je coupe les lumières, je passe en « scan passif », je me pose immédiatement sur le fond pour pouvoir couper mon moteur.

Ouf, j’ai de la chance, l’expérience, y’a pas a dire, je me fait vieux pour ne plus craindre tous ces monstres abyssaux.

Je vois passer au dessus de moins la sombre et immense silhouette qui ne m’a pas repéré !

Mais, soudain, le scanner s’emballe, il y a plusieurs centaines de petits qui se dirigent vers moi et qui ont l’air de tomber de la sale bestiole qui pourtant s’éloigne…

Je ne comprend pas, c’est la première fois que je vois ceci, mais c’est quoi tous ces bruits de traitements sur la coque ?

Bon dieu, cela fait des trous dans la coque, la pression augmente j’ai du mal à respirer et l’eau est si froide, vite il faut que je parte, mais, haaaaaa, c’est quoi cette saloperie qui vient de me piquer la mains, noooon, il y en a des dizaines qui sont rentrées, noooon pas cela………..

L’équipe de maintenance retrouvait quelques heures plus tard le navire de Marvik « 3 mains », ou plus précisément sa carcasse trouée comme une passoire sans le moindre occupant !